GrA?ce : Il faut sauver la terre da��Aristote

IMG_1381La dA�mocratie athA�nienne est souvent considA�rA�e comme la terre ancestrale de toutes les dA�mocraties modernes, mais peut-A?tre aussi comme le modA?le le plus pur de dA�mocratieA� jamais atteint par la��Homme. Ca��est pourtant sur cette mA?me terre aujourda��hui que la libertA� de la presse, un des principes fondamentaux de la dA�mocratie, se retrouve bafouA�e.

Depuis le 11 juin dernier, suite A� la��annonce du gouvernement de coalition menA� par Samaras, les chaines de tA�lA�vision et de radio publiques da��ERT ont A�tA� fermA�es, laissant plus de 2600 personnes sans emploi et provoquant un remaniement gouvernemental. Sur les frA�quences des anciennces chaines da��ERT, les A�crans sont restA�s noirs depuis plus de 25 jours, et ce malgrA� la dA�cision du conseil da��A�tat de rA�tablir au plus vite la diffusion des programmes, en attendant qua��un nouveau groupe de radio-tA�lA�vision voit le jour. GrA?ce au soutien de EBU (European Broadcast Union) et de la��effort de tous les techniciens da��ERT, les signaux ont pu A?tre rA�tablis sur la tA�lA�vision analogique terrestre, par la��intermA�diaire da��une nouvelle frA�quence. DA�sormais, 70% du territoire grec est A� nouveau couvert par les programmes de la chaA�ne, qui sont A�galement accessibles sur internet. Journalistes et techniciens font avec les moyens du bord pour maintenir des A�missions de qualitA�, mais les conditions de travail y sont difficiles. Les journalistes na��A�tant plus accrA�ditA�s A� produire des reportages en dehors de la��enceinte des locaux, les programmations sont composA�es majoritairement de rediffusions et de dA�bats organisA�s au sein des studios de la chaA�ne.

IMG_1408

Les jours sa��enchaA�nent sans qua��une solution durable ne parvienne A� A?tre trouvA�e. Un plan de transition a A�tA� esquissA� par Kapsis, le nouveau ministre dA�lA�guA� en charge de la restructuration de la radio et de la tA�lA�vision publique, prA�voyant la mise en place da��une pA�riode de transition de deux mois pendants lesquels la��emploi des salariA�s de la chaA�ne serait maintenu. Cependant, ce plan ne fait aucunement mention des droits des employA�s da��ERT. Comment alors se contenter da��une telle dA�cision, sans savoir mA?me si certains seront reconduits dans leurs fonctions dans la formule de la nouvelle chaine, ni mA?me si les droits du travail seront respectA�s. Jusque lA� en effet, le gouvernement semble avoir portA� assez peu da��intA�rA?t aux droits des salariA�s de la chaA�ne. Leur licenciement na��a A�tA� matA�rialisA� qua��A� travers une circulaire non paraphA�e annonA�ant la fermeture da��ERT. Ce document ne fait mA?me pas office de justificatif pour prA�tendre A� la��ouverture des droits au chA?mage. Da��autre part, nombreux sont ceux A� na��avoir toujours pas reA�u da��indemnitA�s de licenciement. Les plus chanceux partiront avec deux mois de salaire, indA�pendamment du nombre da��annA�es au service de la chaA�ne.

Jamais dans la��histoire de la��humanitA�, une dA�cision si radicale et autoritaire na��avait A�tA� appliquA�e. Et si les employA�s da��ERT continuent pour la plupart A� se rendre volontairement A� leur travail tous les matins, ce na��est plus dans la��espoir de sauver leurs emplois, mais au nom de la dA�fense da��une idA�e supA�rieure et unificatrice. Il sa��agit dA�sormais de sauver la libertA� da��expression et la dA�mocratie dans un pays en proie A� une crise A�conomique sans prA�cA�dent depuis la crA�ation de la��Union EuropA�enne. Il sa��agit aussi de la��avenir de toutes les chaines de tA�lA�vision publiques A� travers la��Europe. Les mesures da��austA�ritA� dictA�es par la��Allemagne et la troika apparaissent innA�ficaces tant elles mettent en danger la��avenir de la dA�mocratie sur le continent. Il serait cependant incorrect da��imputer la fermeture da��ERT uniquement au diktat europA�en. Il sa��agit A�galement da��une volontA� du gouvernement grec de privatiser une des frA�quences de la chaA�ne au profit de compagnies privA�es, dont notamment DIGEA, proche idA�ologiquement des dA�cisions gouvernementales.

Parmi les anciens employA�s da��ERT, tous sa��accordent A� dire qua��une rA�forme de la chaA�ne A�tait cependant nA�cessaire. La tA�lA�vision publique A�tait devenue extrA?mement impopulaire suite A� de nombreuses annA�es de gestion clientA�liste au plus haut de la hierarchie, et des scandales A� rA�pA�tition avaient contribuA� A� remettre en cause la��indA�pendance de la chaine. La��espoir qui maintient les anciens employA�s est la volontA� de saisir ce moment pour refonder une chaine qui ne soit plus A� la botte du gouvernement, mais qui respecte au contraire les rA?gles da��une vraie tA�lA�vision publique indA�pendante. La dA�votion complA?te et inconditionelle des anciens travailleurs da��ERT au sauvetage de la chaA�ne va A�galement contre certaines idA�es reA�ues qui faisaient A�tat de corruption gA�nA�ralisA�e A� tous les niveaux de direction. A�A�Nous avons perdu notre travail A� cause da��une poignA�e de dirigeants qui ont depuis quittA� les lieuxA�A� nous confie une productrice, A�A�et contre cela, nous nous battrons jusqua��au boutA�A�. Il sa��agit A�galement de montrer au gouvernement grec qua��il ne peut pas fermer impunA�ment tous les services publics. Quelle est la limite dA�sormaisA�? Pourquoi pas, A� ce rythme, condamner aussi tous les hA?pitaux publics du paysA�? La mobilisation contre la fermeture da��ERT est donc un phA�nomA?ne de societA� plus large, qui catalyse beaucoup des frustrations de la population et des dysfonctionnements du pays. La GrA?ce a atteint un seuil critique, ou le maintien du calme et de la paix ne semble plus tenir qua��A� un fil qua��il serait dangereux de continuer A� A�filer.

IMG_1386

Pourtant, les salariA�s da��ERT se prennent toujours A� rA?ver A� des jours meilleurs. Quoi qua��il arrive, le plus important est de ne pas quitter le navire. MA?me si la dA�ception et la colA?re sont grandes, la solidaritA� et la��entraide y semblent infaillibles. De nombreuses personnes extA�rieures A� la chaine se sont A�galement ralliA�es A� la cause, et assurent nuit et jour la sA�curitA� du bA?timent. Ca��est une grande leA�on da��humanitA� et de rassemblement populaireA� au service de la plus belle des causesA�: la libertA� et notamment la possibilitA� pour tous de penser librement. Tous les soirs, de nombreux concerts sont organisA�s par des artistes grecs bA�nA�voles et se poursuivent jusqua��au petit matin. On y danse des valses traditionelles grecques et les effluves deA� Rakia embaument la��air chaud de la��A�tA� mA�ditA�rranA�en. La nuit prend des airs de folklore, au rythme discret da��une rA�volution dA�jA� en marche. Il faut continuer A� se battre, et pour cela la solidaritA� est la seule mais aussi la plus puissante des armes.

JosA�phine PY

 

Le signal perdu de la dA�mocratie en imageA�: https://www.okeanews.fr/20130621-le-signal-perdu-de-la-democratie#axzz2YMcA3fBg

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*