A� Mais, A�a, ca��A�tait AVANTa�� A�

2015 04 13 CONSEIL MUNICIPALDA�couragA�eA�! Je ma��A�tais rA�signA�e A� ne plus assister aux sA�ances du Conseil Municipal (CM) tant il A�tait fastidieux et incertain de mettre la main sur la date du prochain Conseil ! Lorsque, par miracle, je croyais en tenir une, elle A�tait dA�passA�eA�!

Ca��est peu dire que la rA�gularitA� des sA�ances na��est pas une option de notre Maire actuel, pas plus que la��intention de faciliter la prA�sence de nos concitoyens aux dA�bats de leurs A�diles locauxA�!

En 2014, les CM se tenaient A� 19h ou 20h, mais jamais le mA?me jour de la semaine. En 2015, le jeudi sa��est finalement imposA� pour des conseils bien moins frA�quents (5 sur la��annA�eA�!), mais convoquA�s A�a��9h45 (du matina��). La��objectif serait-il de dissuader le citoyen curieux de mettre le nez dans les affaires de sa villeA�? Mais je persifle, je persiflea��

Or ce jeudi 10 mars 2016, aprA?s avoir repris contact avec une conseillA?re de mes amies – un sursaut rA�publicain, sans douteA�! a�� ja��arrivais en avance A� la Mairie pour la sA�ance du Conseil de 9h45. Contrairement aux CM du dA�but de mandat, le public A�tait trA?s clairsemA� et surtout les premiers rangs na��A�taient plus massivement bloquA�s par les A�A�supportersA�A� du Maire, arrivA�s et installA�s avant la��ouverture de la salle au publicA�!

Trente questions sont alors soumises au dA�bat, da��importances diverses, dont je na��A�voquerai que quelques aspects.

En marge des questions de la��ordre du jour, affleurent, par moments, certains sujets et A�changes vifs entre la��opposition (9 personnes sur 45) et le Maire qui est le seul de sa majoritA� A� intervenir dans les discussionsA�! Les colistiers prennent seulement la parole chacun leur tour, sur sollicitation du Maire, pour annoncer la question A� dA�battre et lire les prA�cisions explicatives dA�jA� A�crites sur la��ordre du jourA�!

 

Les horaires du Conseil

Et parmi ces sujets annexes, celui de la date et heure de convocation des CMA�!! IlA�sera rA�current au cours de la sA�ance!! La��opposition souhaite un retour A� une heure qui na��A�limine pas de facto la prA�sence de la population active de la ville, tandis que le Maire voit dans son choix da��horaire matinal une plus grande efficacitA� (A�?)

Maisa�� vers 12h30, aprA?s la question 20, le Premier Magistrat est tout A� coup la��objet da��une fA?cheuse rA�miniscence. A�A�Si nous mettions le conseil A� 20h30, comme cela se faisait (sous-entenduA�: AVANTA�!), il serait dA�jA� 23 heures et il nous resterait un tiers des questions A� traiterA�!A�A�, dit-il A� la��intention de la��opposition qua��il accuse dans la foulA�e de retarder inutilement les dA�bats, da��intervenir hors-sujet, de dA�battre en sommeA�! a��Puis il lA?ve la sA�ance pour une pause da��une heure trenteA�!

Une caricature sur Twitter montre un chef en rA�union avec ses collaborateurs qui leur ditA�: A�A�Nous sommes rA�unis pour discuterA�! Nous serons plus efficaces si vous vous taisezA�!A�A�. Ca��est un bon rA�sumA� de la sA�quence prA�cA�denteA�et un bon raccourci de ce dA�tail qui encombre notre MaireA�: la��expression dA�mocratique.

 

Les parkings dont certains vieillissent mal. Question10.

F.MorgA?re sa��inquiA?te du coA�t et de la��utilitA� da��envoyer quatre personnes en dA�lA�gation A� Zurich pour A�tudier un A�A�systA?me innovant de rampe automatisA�eA�A�A�! Le Maire sa��agace de la demande, se drape dans sa dignitA� et sa��A�lance dans ses inoubliables souvenirs da��AVANTA�!

Il se rappelle que la��ancienne A�quipe avait cherchA� une solution confortable pour la��utilisation des vA�los entre le Haut et le Bas de la ville et il ironiseA�!

Il a honte de A�A�la��A�tat dans lequel A�vousA� avez laissA� les parkingsA�! Da��ailleurs ja��ai des photosA�! Inadmissible da��avoir laissA� un patrimoine municipal ainsiA�!A�A�

Il dA�rape sur la faute du gouvernement qui A�A�empA?che les collectivitA�s locales da��investirA�!A�A�. Soutiendrait-il la��ancienne A�quipe qui A�tait aussi soumise aux mA?mes contraintes nationalesA�?A�?

Il sa��emballe, il sa��admire, et prA�voit que, demain, A�A�grA?ce A� nousA�A�, tout ira mieuxa��

Monsieur le Maire na��est encore pas sorti de sa campagne A�lectorale da��il y a deux ans.

 

Le rapport sur le dA�veloppement durable. Question 11.

Il est prA�sentA� en quelques secondes, bien que ce texte na��aie A�tA� publiA� ni sur le site ni en sA�ance pour informer les observateursA�!

Mais Marie-Anne Boyer en fait une analyse serrA�eA�! Elle juge que ce rapport se ramA?ne aux seuls trois axes du PLU, par le biais da��une liste da��actions non hiA�rarchisA�esA�: elle regrette que la prA�servation de la biodiversitA� y soit oubliA�e (A�A�mA?me les abeillesA�A�, dit-elleA�!) et souligne la��absence de dialogue et da��implication des clamartois dans la rA�daction de ce rapport.

Mais Marie-Anne a le tort dans la discussion de remarquer en conclusion qua��il sa��agit de la suite da��actions dA�jA� dA�finie par la��A�quipe municipalea��.da��AVANTa��..

Alors lA�, fallait pas dire A�aa��Le Maire ignore une autre question qui lui est posA�e et, tel un loulou de banlieue, se dA�chaA�neA�:A�A�A�Vous na��A�tiez pas dans la��ancienne A�quipe, mais ils vous ont envoyA�e au casse-pipeA�!A�A�. Il est trA?s A�A�vA�nA?reA�A�, le Mairea��

 

Le DOBA�: dA�bat da��orientation budgA�taire. Question 12.

La dette en cours est de 91 millions da��euros et le rapporteur annonce un dA�but de dA�sendettement probable en 2016. Probablement. Pour mieux convaincre, la��A�cran de la page 19 montre une courbe, ayant cette allure, qui distingue bien la��AVANT et la��aprA?sA�:

2016 03 16 endettement 2

Da��oA? il ressort, en considA�rant la gA�nA�reuse courbe rouge, que le temps des merveilleuses promesses se dessine aussiA�!!

La��opposition par la voix de Pierre Ramognino, souligne le coA�t excessif de la vidA�o-protection (2,5 millions da��euros), les acquisitions de terrain non encore financA�es, les projets immobiliers en cours et doute de la sincA�ritA� de ces prA�visions, da��autant plus qua��en commission aucun coA�t des nouveaux projets na��a A�tA� donnA�. Les A�lus de gauche abordent la rA�duction drastique du budget des personnels annoncA�e, la promesse de stabiliser les impA?ts locaux contradictoire avec la trA?s rA�elle augmentation du prix des services.

Ca��est une mA�thode A�prouvA�e, le Maire na��a peut-A?tre plus de rA�ponse A� fournir, alors il refait le procA?s de la��ancienne A�quipe oA? il est pA?le-mA?le question de dA�ficits nationaux, de produits toxiques, de sauvetage des finances de la villeA�!

Il A�nonce alorsA�: A�A�On a rA�A�quilibrA� les tarifs avec les particuliers et les impA?tsA�! Il na��y aura pas da��augmentation que nous na��ayons A�tA� obligA� de faire A� cause du gouvernement socialisteA�!A�A�. Quand ce na��est pas leur faute A� eux, ceux da��AVANT, ca��est celle du gouvernementA�! ElA�mentaireA�!

A�

Pour conclure

Ca��A�tait un petit aperA�u de quelques thA?mes abordA�s lors de ce conseil.

Les questions 17 et 18 ont plus amplement abordA� le logement social, au travers des terrains ex-Popinh (rue Lazare Carnot), et de la vente de la��ancienne piscine (nouvelle privatisation da��un domaine public). Le dA�saccord est important, le Maire na��est pas contre le logement social, mais, malgrA� les besoins, il ne tient pas A� en bousculer le taux dans le Bas-Clamart pas plus qua��au Jardin Parisien. Il parle pudiquement de A�A�mixitA� fineA�A�A�!!

 

Mais que reste-t-il A� la��issue du Conseil vers 15h (ce qui, A�A�AVANTA�A�, nous aurait libA�rA�s vers minuit, finalementA�!!)A�? Ca��est le dA�solant sentiment da��une dA�mocratie absente, tout au moins facticeA�!! Ce Maire, comme les autres avant lui, fait un one-man- show, persuadA� da��A?tre le mA?le dominant de la ville et de devoir le montrerA�!!

Pourtant, quelques personnes de cette majoritA� sont des gens estimables et da��autres que je pourrais apprA�cier, pourquoi les institutions A�A�dA�mocratiquesA�A� en vigueur gA?lent-elles leur crA�ativitA�, neutralisent-elles leur expression A� ce point, crA�ent-elles des murs de verre totalement improductifsA�?

Les causes du dA�sarroi actuel A� la��A�gard du monde politique sont particuliA?rement palpables dans ces conseils. Les dA�cisions ne sont pas le rA�sultat da��un consensus citoyen plus ou moins large mais celles da��un(e) leader imbriquA� dans un calcul politique ou politicien plus vaste et qui dicte une loiA�! En sortirons-nous un jourA�?

 

Annie-France AbA�asis

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*