Raisons locales de la dA�faite

Vague bleue clamart muncipalesUn texte rA�cemment postA� sur ce blog (la vague bleue mais pas que !) procA�dait A� une premiA?re analyse des votes clamartois aux A�lections municipales, et concluait que le mouvement national de mA�contentement n’A�tait pas la cause principale de l’A�chec lourdement subi par le camp de gauche dA?s le 23 mars dernier.

A�Il devient dA?s lors impA�ratif de mieux cerner et peser ces raisons locales qui ont majoritairement conduit les A�lecteurs A� se dA�tourner de l’A�quipe sortante. Nous nous sommes attachA�s, par des A�changes avec les militants et d’autres habitants, A� les identifier. Apparaissent ainsi plusieurs pistes :

A�La dA�sunion de l’A�quipe municipale et la perte d’image et de dynamique qui en a rA�sultA�. Le point pivot A� cet A�gard est la quasi brouille avec les A�lu-e-s EELV A� l’occasion des A�lections rA�gionales en 2010 ; depuis lors, malgrA� quelques tentatives, le contrat de confiance n’a pas A�tA� revivifiA�, et l’attitude de quasi hostilitA� s’est maintenue, A� telle enseigne qu’elle reste apparente dans la littA�rature A�lectorale des derniA?res semaines de campagne. D’autres fractures, au sein du camp socialiste lui-mA?me, sont A�galement apparues, que l’on n’a pas su ou pas voulu rA�duire..

  • L’affaire des vidA�os, qui a A�clatA� au dA�but de 2012 ; ses suites tant dans les medias que dans la sphA?re judiciaire sont citA�es rA�guliA?rement et ont entachA� l’image des personnes, effaA�ant les dimensions positives de leurs actions.
  • Les alA�as du choix de la tA?te de liste et de la constitution de la liste, qui sont pour partie des consA�quences des deux points prA�cA�dents.
  • Des erreurs ou ratA�s dans les chantiers ou les actions de la Ville : plus frA�quents vers la fin du mandat en dA�pit de l’excellent bilan d’ensemble, ils ont pu A?tre des sources de mA�contentement.
  • La campagne A�lectorale, son organisation, les choix implicites en termes de stratA�gie A�lectorale, qui ont pu miner son efficacitA� malgrA� le dA�vouement militant.

A�Ces faiblesses sont bien identifiables. En a-t-on oubliA� ? Quels sont leurs impacts respectifs ? Le camp des vaincus du 23 mars, dont il va sans dire que nous faisons partie, devrait faire face avec courage A� ces questions, A�laborer des rA�ponses sans attendre. A ce prix, A� ce prix seulement, pourrons-nous tourner la page avec la conviction que les expA�riences et les dA�convenues n’auront pas A�tA� inutiles.

Le collectif IdA�es Pour Demain

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*